Création de deux sociétés pour les grands travaux énergétiques

42
Le siège de la Dg de la Sonelgaz

Le groupe Sonelgaz a annoncé dans un communiqué, la création de deux grandes sociétés de réalisation de grands travaux énergétiques, issues des opérations de fusion-absorption des entreprises filiales, en vue de rationaliser les dépenses et d’améliorer les performances.

« Concrétisant sa volonté de faire atteindre à ses sociétés filiales une taille critique pour booster leur croissance et gagner en attractivité, en parts de marché et en performance, Sonelgaz annonce le succès des opérations de fusion-absorption entreprises pour fusionner Kahrakib, Kahrif et Kanaghaz d’une part, et Inerga et Etterkib d’autre part », a précisé la même source.

Ainsi, l’opération de fusion-absorption par Kahrakib de Kahrif et Kanaghaz a abouti à l’émergence d’une société dénommée Kahragaz (Société des grands travaux d’électricité et de gaz).

La fusion-absorption par Inerga d’Etterkib a également permis la création d’une nouvelle société dénommée Inerkib (Société de réalisation des infrastructures énergétiques et industrielles), a ajouté le communiqué.

Les deux nouvelles sociétés, qui disposent d’une nouvelle identité visuelle, vont exercer leurs métiers en conjuguant « efficacité, efficience et performance grâce à la mutualisation et l’optimisation de leurs ressources et de leurs moyens », a fait savoir le groupe public.

Les travaux de réorganisation engagés au sein du groupe ont notamment pour objectif de rationaliser les dépenses, d’aboutir à des synergies de coûts et de construire des entités plus robustes permettant de créer de la valeur ajoutée et d’assurer leur développement économique sur le long terme, a expliqué Sonelgaz.

Soulignant son engagement à préserver l’ensemble des acquis socio-professionnels des personnels concernés et de leur donner des opportunités nouvelles de développement et d’évolution de carrière, Sonelgaz a assuré qu' »une harmonisation des grilles de salaire, la révision et l’harmonisation des indemnités de zone et la perspective d’une rémunération plus juste sont des chantiers déjà ouverts » et dont les résultats seront « incessamment mis en œuvre ».