Bureaux de change: La réponse peu convaincante de la Banque d’Algérie

489
En réalité, les opérateurs hésitent à ouvrir des bureaux de change

La Banque d’Algérie (BA) n’a été destinataire d’aucune demande de la part d’opérateurs désirant ouvrir des bureaux de change en Algérie.

C’est ce qu’a indiqué, aujourd’hui, le Gouverneur de la BA par intérim, Ammar Hiouani, en en marge d’une journée d’études sur l’épargne en présence du ministre des Finances, Mohamed Loukal, affirmant que «les conditions d’ouverture de ces bureaux sont fixées par la loi et les informations y concernant sont disponibles sur le site de la Banque central».

« Nous n’avons à ce jour reçu aucune demande de la part des opérateurs pour l’ouverture de bureaux de change », a affirmé M. Hiouani.

En revanche, ce responsable n’a pas évoqué les raisons pour lesquelles les opérateurs hésitent à ouvrir des bureaux de change, notamment la marge bénéficiaire, c’est-à-dire la commission arrêtée par la même loi.

Hakima Lounes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici