Jeux méditerranéens Oran-2022: des conventions de sponsoring sur la table

295
Les Jeux méditerranéens d'Oran

Le Comité d’organisation des Jeux méditerranéens (COJM), prévus à Oran en 2022, table sur la signature d’une dizaine de conventions de sponsoring, la première cérémonie devant avoir lieu dans les tout prochains jours, a-t-on appris de cet organisme. Faisant de la réussite de ce rendez-vous sportif un objectif suprême, le COJM vient de trouver un accord avec « Algérie Telecom », a annoncé son directeur général, Salim Iles.

« Un premier contrat de sponsoring qui en appelle d’autres », a promis le même responsable, estimant que le report, d’une année pour cause de Covid-19, de la 19e édition des JM, donnera au COJM plus de chances de relever le défi dans ce registre. Le même responsable a reconnu dans ce contexte que son instance a rencontré beaucoup de difficultés pour conclure des contrats de sponsoring l’année passée « en raison de la situation politique et économique difficile qui prévalait dans le pays ». « Compte tenu de cette situation, plusieurs entreprises ont été contraintes de limiter sensiblement leur budget dédié au chapitre de sponsoring et marketing, ce qui nous a joué un mauvais tour au niveau du COJM », a encore expliqué l’ancien champion algérien de natation.

Le même responsable se montre, toutefois, « optimiste » quant à une meilleure prise en charge de ce dossier, révélant au passage l’existence de « contacts avancés avec des partenaires économiques publics et privés de renom pour éventuellement signer des conventions de sponsoring dans les prochaines semaines ». Dans le même registre, le directeur général du COJM a fait savoir qu’une deuxième campagne de promotion de l’évènement méditerranéen sera bientôt lancée, après avoir accompli les démarches administratives d’usage pour apporter les réajustements nécessaires à l’identité visuelle des JM, notamment son logo, suite au changement de la date de ce rendez-vous.

A ce propos toujours, le même interlocuteur a assuré que son instance n’a pas enregistré « des pertes énormes » sur le plan financier après le décalage des JM, puisque la somme déboursée pour l’impression des affiches et autres annonces relatives à la promotion de la 19e édition et portant l’ancienne  date, n’ont pas dépassé les 2,9 millions de dinars, a-t-il souligné.