Transport: La stratégie de l’Algérie dévoilée par M. Bekkaï

89
La stratégie algérienne dans le secteur du transport dévoilée
La stratégie algérienne dans le secteur du transport dévoilée

Le ministre des Transports, Aissa Bekkaï a mis en avant, à l’occasion de sa participation par visioconférence, aux travaux de la 2ème Conférence mondiale des Nations unies sur le transport durable tenue dans la capitale chinoise Pékin, la volonté de l’Algérie de renforcer la coopération territoriale et régionale pour le développement du secteur des transports, a indiqué un communiqué de ce ministère.

Dans une allocution prononcée à cette rencontre, M. Bekkaï a déclaré que la volonté de l’Algérie de renforcer la coopération territoriale et régionale pour le développement du secteur des transports se traduit par sa contribution à la mise en œuvre des programmes et des plans territoriaux et régionaux comme le Programme de développement des infrastructures en Afrique (PIDA) et le Plan d’action régional transport pour la région méditerranéenne (PART), outre sa qualité de membre dans les organisations régionales liées au secteur des transports et sa participation aux manifestations qu’elle organise.

Cette conférence constitue une opportunité pour échanger les expériences et les expertises et une tribune pour présenter les plans de développement notamment dans le contexte de la crise sanitaire mondiale due à la COVID-19 et son impact direct sur tous les secteurs stratégiques dont celui des transports qui fait face actuellement à des défis sans précédent, a-t-il fait valoir.

A la faveur de ses efforts pour organiser et relancer le secteur des transports, l’Algérie a adopté sous l’égide du président de la République M. Abdelmadjid Tebboune, une stratégie nationale globale aux fins de réaliser l’aménagement territorial et développer tous les modes de transports aussi bien terrestre et maritime qu’aérien, ainsi que de promouvoir la logistique et de moderniser les services, a précisé le ministre.

Il s’agit également de recourir aux technologies de pointe et à l’e-paiement, d’optimiser les réseaux de transport, d’assurer le bien-être des usagers, la sécurité et la protection de l’environnement et de garantir l’égalité des chances en matière d’emploi, d’enseignement et de santé, de prodiguer les biens et services aussi bien aux populations rurales qu’urbaines, de lutter contre la pauvreté, de développer les zones enclavées et d’introduire les mécanismes de transition énergétique comme moyen pour préserver l’environnement, a-t-il ajouté.

Au terme de son intervention, M. Bekkaï a fait part des aspirations de l’Algérie à développer les perspectives du partenariat dans le domaine du transport durable, à renforcer la concertation pour trouver des méthodes et des mécanismes efficaces, à accompagner les projets visant l’amélioration de la sécurité et la fluidité du trafic routier et réduire dans la mesure du possible la pollution environnementale (terrestre, marine et de l’air).

Il a en outre réaffirmé la disposition de l’Algérie à œuvrer efficacement pour l’application de la politique du transport durable, conclut la même source.