Algérie News » Said Taghmaoui, de l’ombre à la lumière

Said Taghmaoui, de l’ombre à la lumière

5 min read
said tagmaoui

Said Taghmaoui est un acteur et scénariste franco-américain né le 19 juillet 1973 à Villepinte. Il est connu pour son rôle dans le film La Haine de Mathieu Kassovitz et pour avoir joué dans G.I. Joe : Le Réveil du Cobra de Stephen Sommers. Said Taghmaoui a grandi dans les quartiers nord de Paris. Il a été élevé par sa mère, une Marocaine qui a immigré en France dans les années 1960. Said Taghmaoui a passé son enfance et son adolescence dans les cités HLM de la banlieue parisienne.

Said Taghmaoui, de l’ombre à la lumière

Issu d’une famille nombreuse, Said Taghmaoui grandit dans la cité du Val-Fourré à Mantes-la-Jolie. Il a fréquenté l’école publique jusqu’en classe de troisième avant de se faire expulser de l’établissement pour avoir frappé un professeur. Il passe alors son certificat d’études primaires en candidat libre et quitte l’école à l’âge de 16 ans. Il commence à travailler comme manutentionnaire dans une entreprise de déménagement, puis comme décorateur d’intérieur et enfin comme peintre en bâtiment. À cette époque, il est membre d’un gang local, les Crips1. Avec son ami La Haine, il intègre le collectif Kourtrajmé fondé par Rémi et Kim Chapiron2. En 1995, ils réalisent le court métrage Loin des hommes dans lequel il est acteur3. Le film reçoit le prix du jury au festival de Clermont-Ferrand4. La même année, il tourne pour la première fois au cinéma avec La Haine de Mathieu Kassovitz, dont il est aussi l’un des scénaristes5,6. Ce film est présenté au festival de Cannes où il reçoit le Grand Prix du jury7.

La carrière de Said Taghmaoui

Said Taghmaoui est un acteur, scénariste et réalisateur franco-américain né le 21 juillet 1973 à Villepinte. Fils d’immigrés marocains, Said Taghmaoui grandit dans les quartiers populaires de Villepinte et de Bondy. Après avoir été repéré par un agent artistique, il commence sa carrière d’acteur à l’âge de 18 ans. Il joue dans plusieurs films et séries télévisées françaises avant d’être remarqué par Hollywood en 1995 grâce à son rôle dans le film La Haine de Mathieu Kassovitz. Il tourne ensuite dans plusieurs films américains, dont Three Kings de David O. Russell et Hidalgo de Joe Johnston. En 2005, il crée sa propre société de production, Les Films du Taghmaoui. Il réalise son premier court-métrage en 2006 et son premier long métrage, Je vais bien, ne t’en fais pas, en 2007. En 2009, il écrit, produit et joue dans Hors-la-loi, un film sur la guerre d’Algérie qui rencontre un succès commercial et critique. Said Taghmaoui est également connu pour son rôle dans le film Wonder Woman de Patty Jenkins, où il interprète Sameer, un des compagnons de Wonder Woman.

Les films de Said Taghmaoui

Il fait ses débuts au cinéma en 1995 dans La Haine de Mathieu Kassovitz avant de jouer dans plusieurs films français tels que La Vie rêvée des anges d’Erick Zonca, Hors limites de Pierre Salvadori ou Oméga Doom de Albert Pyun. En 2003, il écrit et réalise son premier film Viva Laldjérie. Au cours de sa carrière, Said Taghmaoui a également joué dans plusieurs films américains tels que American Gangster de Ridley Scott, Hidalgo de Joe Johnston ou Three Kings de David O. Russell. Plus récemment, il a été vu dans Wonder Woman de Patty Jenkins et dans le film d’action Mission: Impossible – Fallout de Christopher McQuarrie.

La vie de Said Taghmaoui

Ses parents, originaires du Maroc, sont arrivés en France dans les années 1960. Son père est ouvrier et sa mère, femme au foyer. Très jeune, il fait preuve d’un fort tempérament et a souvent des problèmes avec la justice. À 16 ans, il est placé en foyer puis en prison. C’est là qu’il découvre sa passion pour le théâtre et le cinéma.

Après avoir étudié les arts du spectacle, il intègre le Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris en 1993. Sa première apparition au cinéma a lieu dans le film La Haine de Mathieu Kassovitz en 1995. Il joue ensuite dans plusieurs films français tels que Les Rivières pourpres de Mathieu Kassovitz, Hors-la-loi de Rachid Bouchareb ou encore La Grande Illusion de Jean Renoir.

En 2011, il tourne aux côtés de Brad Pitt dans le film World War Z. L’année suivante, il est à l’affiche du film Django Unchained de Quentin Tarantino. En 2015, on le retrouve dans le film Fast & Furious 7 de James Wan.

Said Taghmaoui est également scénariste et réalisateur. Il a notamment co-écrit le scénario du film Hors-la-loi avec Rachid Bouchareb. En 2010, il réalise son premier long-métrage, Ce que le jour doit à la nuit, qui raconte l’histoire d’amour impossible entre un musulman et une juive pendant la guerre d’Algérie. En 2016, il joue le rôle de Caïn dans le film Wonder Woman de Patty Jenkins.

Said Taghmaoui, l’homme derrière les films

Sa mère estissue d’une famille pauvre de la campagne marocaine, tandis que son père, ancien boxeur professionnel, est né en Tunisie dans une famille de onze enfants. Ce dernier a émigré en France dans les années 1960. Said Taghmaoui a grandi dans les quartiers difficiles de la banlieue parisienne. À l’âge de huit ans, il a été placé dans une famille d’accueil car sa mère ne parvenait pas à subvenir seule aux besoins de ses nombreux enfants. C’est à cette période qu’il a découvert sa passion pour le cinéma et la littérature. À l’âge de dix-neuf ans, il quitte la France pour les États-Unis afin de poursuivre sa carrière d’acteur. Il y joue notamment dans les films La Haine, Wonder Boys et Hidalgo. En 2003, il réalise son premier long métrage, Les Yeux de Sophia. En 2007, il crée sa propre société de production, Taghmaoui Entertainment. Said Taghmaoui est un acteur engagé. Il a notamment été l’ambassadeur de l’UNICEF en 2014 et 2015. En 2016, il a été nommé chevalier de la Légion d’honneur.