Prix du pétrole : ce que préconise l’Opep+

179
Le prix du pétrole en hausse
Le prix du pétrole en légère hausse.

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés ont réitéré ce mardi la nécessité de maintenir une approche « prudente » et de poursuivre les efforts en vue de préserver la stabilité du marché pétrolier, en raison notamment des incertitudes qui subsistent et des risques liés à la propagation du coronavirus.

Intervenant lors de la 29ème réunion du Comité ministériel conjoint de suivi Opep et non Opep (JMMC), dont les travaux ont débuté cet après-midi par visioconférence, le Secrétaire général de l’Opep, Mohammad Barkindo a insisté sur « l’importance d’une coopération continue pour soutenir la stabilité du marché et de préserver l’approche prudente dans le cadre de la Déclaration de coopération (DoC) ». « La persistance de la Covid-19 nous rappelle que ce n’est pas le moment de s’écarter de l’approche prudente et inébranlable que nous avons adoptée au cours de l’année écoulée », a-t-il recommandé, selon les déclarations publiées sur la page Facebook officielle de l’organisation. M. Barkindo a ajouté que « le marché pétrolier continue de récolter les fruits du soutien du DoC pour une stabilité durable du marché pétrolier et fournit une plate-forme pour la reprise économique mondiale ».

Dans le même sillage, il a relevé que « la trajectoire positive de l’économie mondiale, associée aux mesures de relance, aux progrès réalisés en matière de vaccination et à l’approche de la saison estivale des voyages, constituent des moteurs de l’amélioration des perspectives de la demande de pétrole au deuxième semestre de l’année en cours ». De son côté, le président de l’Opep, le ministre angolais des Ressources minérales et du Pétrole, Diamantino Pedro Azevedo, a réaffirmé « la nécessité de maintenir le niveau actuel de surveillance du marché et de redoubler d’efforts afin de garantir que les efforts et les succès durement gagnés par l’alliance au cours de l’année dernière ne soient pas perdus ». Le président de l’Opep a souligné, en outre, la nécessité d’un déploiement inclusif de la vaccination.

« Il est vital que les vaccins soient fournis au monde entier, les pays en développement ne doivent pas être laissés pour compte en ce qui concerne le déploiement et la reprise économique qui s’ensuit ». La 29ème réunion du JMMC est consacrée à l’examen de la situation du marché pétrolier international, ses perspectives d’évolution à court terme, et ce, sur la base du rapport établi par le Comité technique conjoint de suivi (JTC). Les membres du JMMC auront également à évaluer le niveau de respect des engagements de baisse de la production des pays participants à la Déclaration de Coopération pour le mois de mars 2021. Cette réunion du JMMC était initialement prévue mercredi et devait précéder la réunion ministérielle des pays de l’Opep et non-Opep (Opep+). Pour rappel, l’Opep avait décidé lors de sa précédente réunion, tenue le 1er avril, d’augmenter graduellement son niveau actuel de production de 350.000 barils par jour en mai puis en juin, et de 450.000 barils par jour en juillet.