Poste et TIC: Tenue du premier comité mixte algéro-nigérien

48
secteur de la poste et communication électronique
secteur de la poste et communication électronique

La première session du Comité mixte algéro-nigérien pour le suivi de la mise en œuvre du mémorandum d’entente dans le domaine de la poste et des technologies de l’information et de la communication (TIC) s’est tenue par visioconférence, sous la présidence du ministre de la Poste et des télécommunications, Karim Bibi Triki et de son homologue nigérien Hassane Barazé Moussa, a indiqué un communiqué du ministère.

M. Bibi Triki a salué, dans son allocution, « la qualité des relations entre les deux pays », ajoutant que ce rendez-vous « constitue une opportunité propice pour relancer et renforcer la coopération bilatérale dans le domaine de la poste et des TIC », précise la même source.

Évoquant la rencontre qui s’est déroulée en présence des cadres des deux parties, le ministre a affirmé qu’elle visait « à mettre en place les mécanismes opérationnels de suivi et d’évaluation des initiatives à concrétiser dans le cadre du comité mixte algéro-nigérien, une approche qui permettra aux deux parties de cristalliser les recommandations qui sanctionneront les prochaines sessions », souligne le communiqué.

A ce propos, il a fait savoir que « les séances de travail programmées lors de la première session de ce mécanisme de coopération, s’attèleront à examiner les voies et moyens devant intensifier la concertation et l’échange de vues entre les experts des deux pays sur l’élaboration d’un programme exécutif et d’une feuille de route englobant les domaines de coopération stratégique contenus dans le mémorandum d’entente, des domaines qui seront définis consensuellement entre les deux partenaires.

Évoquant les enjeux et les défis qui se posent pour les deux pays, M. Bibi Triki a appelé les cadres algériens et leurs homologues nigériens à « présenter des propositions concrètes sur tous les domaines énoncés dans cet accord, de manière à permettre d’ouvrir la voie à des activités et des opérations qualitatives à même de contribuer à asseoir les bases d’une coopération solide et active entre les deux pays ».

Le mémorandum d’entente conclu entre les deux gouvernements le 16 mars 2017, à Niamey, capitale du Niger, et ratifié par l’Algérie en vertu du décret présidentiel N 18-47 du 6 joumada al oula 1439 correspondant au 24 janvier 2018, vise à « renforcer la coopération et la coordination dans le domaine de la poste, des technologies de l’information et la communication (TIC).

« L’élaboration du programme de travail issu du mémorandum d’entente, le suivi de la mise en œuvre de ses projets et l’évaluation de ses conclusions sont supervisés par un haut comité mixte créé en vertu de l’article 6 du mémorandum d’entente. Les membres de ce comité ont été installés à l’occasion de la tenue des travaux de sa première session ».