Pétrole: le Brent à 75,80 dollars à Londres

89
Le prix du pétrole repart à la hausse
Le prix du pétrole repart à la hausse

Les prix du pétrole progressaient ce mercredi au lendemain d’une séance marquée par de nouveaux records suivis d’une forte baisse, les investisseurs attendant des signaux de l’Opep+ après l’échec du dernier sommet lundi.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 75,80 dollars à Londres, en hausse de 1,70% par rapport à la clôture de mardi. A New York, le baril de WTI pour le mois d’août gagnait 1,85%, à 74,73 dollars. La veille, le WTI et le Brent ont atteint leurs plus hauts 76,98 dollars et 77,84 dollars, des records depuis respectivement novembre 2014 et octobre 2018, avant de fortement refluer sous l’effet de prises de bénéfices. Le marché est secoué depuis jeudi dernier par les échecs successifs des négociations entre les membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés via l’accord Opep+, sur fond de désaccord entre les Emirats arabes unis et le reste du groupe.

Abou Dhabi demande à ce que son volume de production de référence, arrêté comme les autres à la date d’octobre 2018, reflète davantage sa pleine capacité de production, de 600.000 barils quotidiens plus élevée, un traitement de faveur qui lui a été refusé. L’analyste, Samuel Burman table sur un accord des vingt-trois « dans les semaines à venir », arguant que l’organisation avait toujours démontré « une capacité remarquable à trouver des compromis créatifs ». « Tout accord futur sera vraisemblablement calqué sur le plan initial visant à lever progressivement les quotas jusqu’à la fin de l’année », selon lui.