Le variant fait baisser de plus de 10% le pétrole

97
Le prix du pétrole repart à la hausse
Le prix du pétrole repart à la hausse

Les cours du pétrole ont vécu leur pire journée en 17 mois, heurtés de plein fouet par la découverte d’un nouveau variant du coronavirus, qui fait peser le doute sur la trajectoire
de l’économie mondiale.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI, variété standard américaine) pour livraison en janvier, a perdu 13,06%, pour finir, à New York, à 68,15 dollars.

Il faut remonter aux journées folles d’avril 2020, qui avaient vu les cours passer en négatif, pour trouver trace de pareille dégringolade.

Le WTI a ainsi retrouvé, en une journée, son niveau de début septembre, avant l’ascension qui l’avait mené au-delà de 85 dollars le baril.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier également, a cédé 11,55% vendredi, pour clôturer à 72,72 dollars.

Le mouvement était directement lié à la découverte, en Afrique du Sud,
d’un nouveau variant du coronavirus.
Initialement appelé B.1.1.529, il a été baptisé Omicron par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui l’a qualifié de « préoccupant ».