Exportations de vaccins: L’UE va lever l’obligation des autorisations

82
La pandémie a régressé en Algérie
La pandémie a régressé en Algérie

L’Union européenne ne renouvellera pas son système d’autorisation obligatoire pour les exportations de vaccins contre la COVID-19 lorsqu’il expirera à la fin de l’année, a indiqué  la Commission européenne.

Cela signifie que les producteurs de vaccins n’auront plus à demander d’autorisation pour exporter des vaccins en dehors de l’UE.

Le mécanisme d’autorisation d’exportation sera remplacé à partir du 1er janvier 2022 par un « nouveau mécanisme de surveillance qui fournira à la Commission des données opportunes sur les exportations de vaccins, spécifiques à chaque entreprise. »

La Commission a déclaré que cette décision s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par l’UE pour assurer une production rapide et une distribution large et équitable des vaccins contre la COVID-19 dont le monde a un besoin urgent.

« L’UE est le plus grand fournisseur mondial de vaccins contre la COVID-19, avec plus de 1,3 milliard de doses exportées à ce jour, soit plus de la moitié de sa production », a affirmé la Commission.

« L’UE fera également don d’au moins 500 millions de doses aux pays les plus vulnérables au cours des prochains mois. »

Les 27 Etats membres ont vacciné 68 % de leur population, qui compte 445 millions d’habitants, et disposent de stocks importants pour les campagnes de rappel.

Ces campagnes ont déjà commencé dans plusieurs Etats membres.

« Avec l’apparition de nouveaux foyers du virus dans l’UE et le risque de nouveaux variants du virus de la COVID-19, la transparence des exportations de vaccins reste nécessaire et l’UE continuera d’y veiller dans le cadre du nouveau mécanisme », a souligné la Commission.