Energies renouvelables : mémorandum de coopération avec l’Habitat

59
Le mémorandum a été signé par les deux ministres

Un mémorandum de coopération a été signé ce mardi entre le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville et le ministère de la Transition énergétique et des Energies renouvelables pour la mise en place d’un plan d’action intersectoriel visant l’intégration des
énergies renouvelables dans les projets du secteur de l’Habitat et la réalisation de l’efficacité énergétique.

Paraphé par le ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, Chems Eddine Chitour, et le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Mohamed Tarek Belaribi, le mémorandum de coopération entre dans le cadre du plan gouvernemental tracé en faveur de la rationalisation de la consommation énergétique. A cette occasion, M. Belaribi a mis en exergue la volonté du secteur de recourir à des techniques permettant de rationaliser la consommation d’énergie par l’intégration progressive des alternatives qu’offrent les énergies renouvelables dans la réalisation des projets. Le ministre a, à cet égard, fait savoir que des instructions avaient été données pour la réalisation de constructions éco-responsables dans le cadre des grands projets lancés en 2013, et ce, afin de rationaliser la consommation énergétique. « Presque tous les logements que nous réalisons actuellement sont dotés de moyens permettant de rationaliser la consommation énergétique », a affirmé M. Belaribi, citant, entre autres, les lampes LED, les techniques d’isolation thermique, le système de double-vitrage et l’utilisation de panneaux solaires pour l’éclairage public.

Un total de 3000 logements seront construits à la nouvelle ville de Sidi Abdellah d’une valeur de 9 mds DA, dont 600 unités parachevées, en sus du pôle d’enseignement supérieur d’une capacité d’accueil de 11.000 lits et 2000 postes pédagogiques et la production de l’eau par l’énergie. D’après M. Belaribi, le secteur a engagé une expérience, la première du genre, en collaboration avec le ministère de la Transition énergétique, à savoir la réalisation d’une mosquée verte à Sidi Abdellah fonctionnant aux énergies renouvelables, dont le cahier de charges est en cours d’élaboration. Pour sa part, M. Chitour a mis l’accent sur l’importance du secteur de l’Habitat dans le domaine de la transition énergétique qui représente 40% de la consommation d’énergie en Algérie. Et de rappeler le rôle pivot du secteur de l’Habitat dans la réussite de la transition énergétique, en ce sens qu’il dispose des mécanismes adéquats pour la concrétisation de cette transition.

Il a également souligné l’inclusion de l’énergie dans le permis de construire, une condition avec laquelle les entreprises de réalisation devraient s’adapter. En Algérie, la consommation de l’énergie s’élève à 250 kw/m2/jour, a fit savoir le ministre, ajoutant qu’un appartement de 100 m2 consomme plus de 2 tonnes de pétrole, ce qui est bien au delà des normes internationales. M. Chitour a fait état de 800 millions m3 de gaz naturel consommés par semaine. 25% de la consommation d’énergie provient des lampes et 75% du chauffage, des taux qui peuvent être revus à la baisse avec le recours aux lampes économiques et les sources thermiques.