Classement du Raï comme patrimoine de l’Unesco : le dossier redéposé fin mars

116
Malika Bendouda, ministre de la Culture.

Le dossier de classement de la musique Raï sur la liste du patrimoine culturel immatériel sera déposé à nouveau à la fin mars en cours, au niveau de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (Unesco), après son enrichissement avec de
nouveaux éléments, a déclaré la ministre de la Culture et des Arts, Malika Bendouda.

Dans une déclaration en marge de l’ouverture de l’exposition « She Entrepreneurs », dédiée à l’entrepreneuriat féminin dans le domaine culturel organisée au Palais de la Culture Moufdi-Zakaria, la ministre a indiqué que le dossier de classement de la musique Raï sur la liste du patrimoine culturel immatériel sera déposé à nouveau au nom de l’Algérie à la fin mars courant », étant donné que notre pays est le « berceau » de ce style musical, réaffirmant que l’Algérie était déterminée à inscrire la musique Raï sur la liste du patrimoine culturel immatériel ». La tutelle a demandé de retirer ce dossier, initialement proposé à la 15e session du Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine
culturel immatériel, tenue en décembre dernier, afin de pouvoir le « renforcer et l’enrichir en fonction des observations émises par l’Unesco ».

« Un comité d’experts et de chercheurs du Centre national des recherches préhistoriques anthropologiques et historiques (CNRPAH), ainsi que des associations et des personnalités intéressées par la musique Raï œuvrent à enrichir ce dossier avec de nouveaux éléments », a-t-elle précisé. « L’Etat algérien mise sur le patrimoine culturel algérien pour la sauvegarde de son identité et la diversification de ses ressources », a souligné la ministre, saluant « les efforts de la société civile dans le renforcement et l’enrichissement du dossier de la musique Raï ».