Céréales: le climat sec nourrit la hausse des prix

117
Les prix des céréales repartent à la hausse

Les prix des céréales progressaient, ce mercredi à la mi-journée, dans un marché toujours attentif au manque de pluie sur les cultures futures.

Sur Euronext, la tonne de blé tendre nouvelle récolte progressait de 2,25 euros sur l’échéance de septembre à 222,75 euros, et de deux euros sur l’échéance de décembre à 221,50 euros, pour près de 11.000 lots échangés. La tonne de maïs, elle, augmentait de 3,50 euros sur l’échéance de juin à 251,50 euros et de quatre euros sur l’échéance d’août à 241 euros, pour près de 1.500 lots échangés.

Les conditions climatiques très défavorables au Brésil et les craintes de plus en plus avérées en France face à un déficit hydrique persistant motivent ces achats à des niveaux de prix élevés, rapportent des analystes. Des pluies sont chaque jour attendues par les météorologues avec une fiabilité relativement faible en cette période, ont-ils souligné.